Le marais breton

Accueil » Non classé » Le marais breton

Faisant partie de l’ancienne grande baie de Bretagne, le Marais Breton occupe une surface de 45 000 ha sur les terres de Vendée, qui s’étend également sur le sud de la Loire Atlantique.

Fut à la période de la préhistoire, la baie était constituée de petites îles qui au fil du temps et par dépôts successifs de sédiments fluviaux refoulés par la Loire et la Charente, à favoriser l’activité humaine et de son ensablement accélérant ainsi le processus de la fermeture de la baie pour rattacher les îles au continent, seule l’île de Noirmoutier est restée entourée d’eau.les cabanes de pêche du marais breton

Construisant des digues et des canaux, ces hommes par leur travail agricole et ostréicole ont su faire prévaloir la région réputée pour ses salines, qui aujourd’hui l’ont fait se hissé leur Marais breton au rang du plus grand producteur de sel en France.le marais breton

Cette région de bord de mer redessiné par l’activité salicole, nous offre aujourd’hui un paysage très prisé par le tourisme, pour son authenticité encore sauvage lui donnant un nouveau souffle pour découvrir le Marais Breton, notamment l’île de Noirmoutier, Beauvoir-sur-Mer, Bourgneuf-en-Retz, dû notamment au regain des activités traditionnelles que pour sa qualité de production des produits régionaux.

o   Réserve naturelle des Marais : Découverte du paradis des oiseaux le long de la baie de Bourgneuf, au milieu des marais salants sauvage.

o   Musée de construction navale artisanale : Tout sur les étapes de construction des navires traditionnelles, de la coupe du bois à la finition, outils utilisés, thermes techniques et nom des pièces nécessaire à la construction de vieux gréements.

o   Abbaye de la Blanche : Abbaye du 12 ème siècle, appelée aussi « abbaye de l’Isle-Dieu », est une ancienne abbaye cistercienne fondée par des moines de l’abbaye de Buzay. A découvrir : ses magnifiques portes des Lions.

o   Eglise de Saint-Philbert : L’Eglise construite à la fin du XIème siècle sur des fondations d’un ancien cloître bénédictin du 7ème siècle, de style roman dans le chœur, et gothique dans la nef. La crypte, classée à l’inventaire des monuments historiques, est le seul vestige du Monastère fondé par le moine Saint Philbert en l’an 674.

Poursuivre votre séjour avec les curiosités au milieu et sur les terres du Marais Breton :

  •  Ecomusée du marais de Vendée : Vous fait découvrir le patrimoine naturel et l’historique local. Ce grand musée de plein air vous accueille en famille sur ses 75ha d’espaces naturels. Il invite à découvrir l’histoire de ce territoire gagné sur la mer, comme la faune et la flore locale ou encore son architecture dans ses marais.
  • Etang de Bourgneuf : Dans un cadre verdoyant, 3 étangs de 19 ha vous accueillent pour vos activités de pêche, promenades, pique-nique en famille, sur le site, un air de jeux est à disposition des enfants.
  • Jardin du vent : Un curieux moulin coiffé de ses voiles atypiques, se dévoile un jardin original aux regards de ses visiteurs, promenade artistique, amusante et instructive sur : des sculptures animées, jeux de vent, légendes et indications météorologiques, autour d’une rose des vents et d’un théâtre de verdure.
  • La bourrine de Rosalie : Maison traditionnelle du pays des marais recouverte de son toit de roseaux, Autre temps, où ses habitants ont vécus entre eau et vent. La Bourrine à Rosalie, véritable habitat du marais entouré d’eau l’hiver.
    La bourrine de Rosalie
  • Abbaye de l’Île Chauvet : L’église romane située sur une île au milieu du marais, cette abbaye bénédictine du XIIe siècle fût détruite et restaurée plusieurs fois dans l’histoire. Cet ancien monastère présente aujourd’hui des vestiges architecturaux intéressants avec le dortoir des Bénédictins, la cuisine et son four à pain et le cellier.
  • Abbaye de Notre Dame de la Chaume : Abbaye du XIème siècle à Machecoul, aujourd’hui en ruine, témoignant néanmoins d’une vie monacale. Conservant cependant un pigeonnier dont la toiture et son échelle tournante intérieur ont été restaurées en 2004 ainsi que son enceinte d’origine. Un jardin suggestif délimitant les contours des bâtiments enceins vous invite à la découverte de ce lieux sur des panneaux explicatifs.
  • Château de Gilles de Rais : Gilles de Rais nommé aussi « Barbe bleue » fut arrêté puis condamné pour être exécuté sur le bûcher de Nantes. Compagnon de Jeanne d’Arc au siège d’Orléans, c’est dans son château de Machecoul que ce puissant Baron de Bretagne réalisa ses sinistres méfaits.
  • Château de la Garnache : Ruines d’un château fortifié du 12ème siècle avec ses 230 mètres de remparts et de 6 tours semi-circulaires de l’époque, faisant partie des places fortes du Bas-Poitou au Moyen-âge. Vestige de ce passé, il nous reste aujourd’hui plus que deux trous.
  • Autrefois Challans : Autrefois Challans, grande foire traditionnelle d’un autre temps, danses, costumes et musique folklorique, vous emmène dans l’atmosphère du 20ème siècle. Retrouver la vie des gens des bourgs d’antan, avec le marché au canard, salle de classe, jeux traditionnels, mariages à l’ancienne et cours de vélo.
  • Château de Commequiers : Château féodal bâti au 15ème siècle sa construction dessine un rond entouré d’eau comme une île au milieu d’une prairie bien verte. Avec ses huit tours reliées entre elles par un mur d’enceinte et de ses douves, il fût démantelé au 17ème siècle par Richelieu. Oublié dans le temps et enseveli par la végétation, cet édifice est racheté puis sauvé par la commune en 1976, elle contribue depuis à son embellissement.
  • Salon Naturel’Monts : exposition au Palais des congrès de Saint-Jean-de-Monts sur la nature et jardin bio, le tourisme responsable, les astuces de grand-mères et l’impact de nos pratiques alimentaires sur la nature.Le palais des Congrès de St jean de monts

 

Comments are closed.